La maquette de notre école

Notre projet actuel consiste en la construction d’une école intégrant une année de préscolaire et le primaire sur un terrain de 800 m².

Le projet est destiné à des enfants défavorisés de la région du haut Atlas.

Les élèves intégreront l’école à partir du préscolaire, la première année il y aura un seul niveau. Au fur et à mesure que les élèves avancent dans leur parcours, la construction suivra pour prendre en compte les autres niveaux.

Le projet se fera ainsi en trois étapes :

  • 2017 : Construction de deux salles de classes, aire de jeux, sanitaires, bureau… (voir maquette ci-après) ;
  • 2018 : Ajout de 3 salles de classe ;
  • 2021 : Ajout de 3 salles de classe.
Planning
Planning

Maquette du projet

Maquette
Maquette du projet finalisé

Le bâtiment comprendra les principales fonctions suivantes :

Principales Fonctions
Principales Fonctions
Principales Fonctions
Principales Fonctions

Offre d’emploi « Enseignant(e) polyvalent(e) »

Dans le cadre de la construction d’une nouvelle école primaire dans la région de Zaouiyate Ahensal, provice Azilal, Choisir d’Agir, une association Humanitaire Française recrute un(e) enseignant(e) bilingue Arabe/Berbère avec un diplôme de Bac + 3 ou équivalent pour la rentrée année scolaire 2017/2018.

Pour un métier si riche et varié, vous aurez comme principales missions :

  • Assurer l’animation des cours et des activités d’une classe d’enfants entre 5 et 7 ans ;
  • Administrer et gérer l’établissement en autonomie ;

Vous souhaitez donner un sens à votre carrière tout en défendant vos valeurs ? Vous êtes organisé, pédagogue et désirez apprendre et mettre en œuvre de nouvelles méthodes pédagogiques à forte valeur ajoutée ? Ce poste est fait pour vous.

VOS QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

  • Intérêt démontré pour le travail humanitaire ;
  • Capacité à susciter de la créativité et l’imagination chez les enfants ;
  • Esprit d’initiative et sens de responsabilité (l’Association mère est basée en France, le candidat devra donc faire preuve d’autonomie au quotidien dans la gestion de l’école) ;
  • Ouverture d’esprit pour apprendre de nouvelles approches éducatives telle que la méthode Montessori.
  • Avoir moins de 3 ans d’expériences ;
  • Langues : Parfaitement bilingue Arabe/Berbère (Des notions en français sont un plus)
  • Rigueur ;

Envoi de candidatures (CV + Lettre de Motivation) : contact@choisirdagir.com

Nature du contrat : CDD 9 mois Renouvelable

Quel investissement pour les marocains de France ?

L’Association Choisir d’Agir et Chaabi Bank en partenariat avec La Fondation Maison du Maroc et l’Ambassade du Royaume du Maroc en France, avons l’immense plaisir de vous convier à la journée d’étude sous le thème :

« Quel investissement pour les marocains de France ? »

L’événement aura lieu le Samedi 28 Janvier 2017 à la Fondation Maison du Maroc.

Ça sera pour vous une excellente occasion de découvrir les Opportunités d’investissement au Maroc ou en France, les procédures administratives ainsi que les mécanismes de financement. Et pour nous une opportunité de vous rencontrer et d’échanger avec vous sur les avancements des projets humanitaires de notre association.

Si vous avez des idées ou des projets d’investissement au Maroc ou en France, cette journée est pour vous.

Programme

Matinée :

  • 10h : Intervention de M. Arif Karim, Expert en financement professionnel, sur le thème : « Modalités de création d’une entreprise par les jeunes promoteurs marocains résidents en France » ;
  • 11h30 : Débats et études de cas « Projets de création d’entreprise ».

Après Midi :

  • 14h30  : Mot de Messieurs l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi, le Directeur de la Maison du Maroc et le Président de l’Association Choisir d’Agir ;
  • 15h : Intervention de M. Mohamed Boussetta, Directeur de la Maison du Maroc sur le thème « Opportunités d’investissement au Maroc » ;
  • 15h20 : Intervention de Madame Souad Zairi, Consul Général du Royaume du Maroc à Colombes sur le thème : « Cadre administratif et réglementaire de l’investissement au Maroc » ;
  • 15h40 : Intervention de M. Kacem Benabdeljalil, Responsable marketing et commercialisation, auprès de Chaabi Bank, sur le thème : « Mécanismes et modalités de financements de l’investissement au Maroc » ;
  • 17h : Débat ouvert ;
  • 18h : Cocktail de clôture.

Pour mieux vous accueillir, ne vous proposons de vous inscrire ci-dessous :

Vente de billets en ligne

PanneauxSolaires

La navette de Fatima

Fatima, une jeune fille de quatorze ans, originaire d’un village berbère, appelé Iznaguen dans les montagnes de l’Atlas correspondent au profil parfait des enfants rencontrant des difficultés d’une autre dimension pour se rendre à l’école. Il lui faut au moins trois heures de route de ce village escarpé pour atteindre un signal de téléphone. Le lycée public plus proche est à quatre heures de route dans des conditions météorologiques décentes et situé dans une région appelée Ourgaine.

Compte tenu de l’infaisabilité de ce trajet, Fatima est parmi les quelques chanceux à être admise dans une pension gérée par une ONG basée Marrakech appelé « Education pour tous ». Le logement proposé à Fatima est à quelques mètres de l’école et a aidé à convaincre son père qu’elle serait dans un environnement sûr et soigné pour poursuivre ses études.

Découvrez son parcours en images/vidéo.

Choisir d'Agir

Choisir d'Agir

Choisir d'Agir

Choisir d'Agir

Choisir d'Agir

Choisir d'Agir

Choisir d'Agir

Choisir d'Agir

Le trajet en vidéo :

Source : Unesco

Documentaire : Sur le chemin de l’école

Sur le chemin de l’école est un film documentaire réalisé par Pascal Plisson qui narre les histoires parallèles de quatre enfants pour qui aller à l’école est un véritable périple. L’envie d’accéder au savoir, d’avoir de meilleures conditions de vie que leurs parents, leur donne ce courage.

Au Kenya, Jackson, 11 ans, doit marcher 15 kilomètres dans la savane et éviter les animaux sauvages avec sa petite sœur.

Dans les montagnes de l’Atlas, au Maroc, Zahira, 12 ans, rejoint son internat au terme de 4 heures de marche sur des chemins caillouteux.

En Argentine, Carlos, 11 ans, traverse à cheval les plaines de Patagonie sur 18 kilomètres, avec sa petite sœur comme passagère.

En Inde, Samuel, 11 ans, qui a perdu l’usage de ses jambes, est emmené à l’école par ses deux petits frères, qui poussent ou tirent son fauteuil roulant pendant plus d’une heure sur des chemins scabreux.

Faire un don, n’est pas si cher que ça

L’article suivant explique les réductions d’impôts dont peuvent bénéficier les donateurs de notre association en France.

Effectuer des versements sous forme de dons au profit de l’association « Choisir d’Agir » vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu pour les particuliers. Nous vous fournissons un reçu fiscal attestant de la réception de votre don.

Votre don peut prendre l’une des formes suivantes :

  • versement de sommes d’argent,
  • don en nature (une œuvre d’art par exemple),
  • versement de cotisations,
  • abandon de revenus ou de produits (abandon de droits d’auteur par exemple),
  • frais engagés dans le cadre d’une activité bénévole.

La réduction d’impôt concerne les dons sans contrepartie, c’est-à-dire que votre versement, quelle qu’en soit la forme, doit être fait sans contrepartie directe ou indirecte à votre profit. Cela signifie que vous ne demandez pas d’obtenir d’avantages en échange de votre versement.

Concernant les dons effectués en 2015, 66% des dons donnent droit à une réduction d’impôt dans la limite de 20% du revenu imposable.

Exemple avec un don de 100 €, la réduction d’impôt est de 66 €. Au final le don ne vous aura coûté que 34 €.

Si les dons dépassent le plafond de 20% du revenu imposable, l’excédent est reporté sur les 5 années suivantes et ouvre droit à la réduction d’impôt dans les mêmes conditions.
En cas de nouveaux versements au titre des années suivantes, les excédents reportés ouvrent droit à la réduction d’impôt avant les versements de l’année. Les excédents les plus anciens sont retenus en priorité.

En savoir plus

Une rivière qui emporte tout sur son passage

Au mois d’août dernier, les montagnes de l’Atlas au Maroc ont connu des précipitations au dessus de la moyenne de la saison, faisant déborder des rivières et causant des dégâts importants notamment au niveau de l’école primaire de la région d’Imi Nouareg. Cette région fait partie de nos priorités à court terme pour aider les enfants à reprendre leurs études en réaménageant l’école. Notre projet, en cours d’étude, reste cependant lié à la construction d’une digue par l’état Marocain qui protégera l’école et les enfants d’un futur débordement de la rivière.

L’éducation, un vecteur de développement

L’éducation est un important vecteur de développement et l’un des outils les plus puissants dans la réduction de la pauvreté. Mais il ne suffit pas d’aller à l’école. Aujourd’hui, 250 millions d’enfants ne savent pas lire bien qu’ils aient été scolarisés. Afin de prospérer dans un monde qui évolue à un rythme accéléré, tous les enfants doivent apprendre à compter, lire, écrire et bien plus encore. Il leur faudra libérer leur créativité, exercer leur esprit critique et leur capacité à résoudre toutes sortes de problèmes. Notre génération est la première à pouvoir mettre fin à la pauvreté. Et tout commence à l’école.


Source : Banque Mondiale